En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'évaluer anonymement la fréquentation et l'utilisation du site afin de l'améliorer.
Pour en savoir plus sur notre utilisation des cookies et comment les supprimer, voir notre Charte de Confidentialité.

Incontinence urinaire et statique pelvienne - traitements

favicon Incontinence urinaire masculine

Les solutions thérapeutiques peuvent être médicales ou chirurgicales selon le mécanisme de la fuite.

1°) L’insuffisance sphinctérienne et la perte de la longueur fonctionnelle de l’urètre.

Initialement la rééducation du sphincter doit toujours être proposée (en général dans l’année qui suit l’intervention). Au delà de ce délai, le bénéfice est nul et la solution est toujours  chirurgicale.

Pour les incontinences légères à modérées, la solution actuellement privilégiée est la pose d’une bandelette sous l’urètre. C’est une intervention dite mini-invasive qui ne nécessite qu’une courte hospitalisation (sortie dès le lendemain de l’intervention). Les complications sont exceptionnelles en dehors du risque transitoire de rétention urinaire qui témoigne de l’efficacité du dispositif implanté.  Le succès de l’intervention avec un an de recul est de 70 à 80% (50% de guérison = absence de fuite et 25% d’amélioration = réduction du nombre de protections quotidiennes) . Si une radiothérapie précède ou suit l’intervention intiale, le succès est plus faible (50 à 60%).

traitement incont masc 1 traitement incont masc 2 traitement incont masc 3

D’autres propositions thérapeutiques peuvent être faites comme les ballons sous-vésicaux pro-ACT©. Les résultats sont en général moins bons.

Pour les incontinences modérées à sévères, la pose d’un sphincter artificiel est nécessaire.

Le principe du sphincter artificiel urinaire est de remplacer ou compléter la fonction d'occlusion du sphincter strié volontaire déficient. Il nécessite la mise en place d'une manchette en silicone autour du canal de l’urètre connectée à une pompe placée dans le scrotum, elle-même également connectée avec un réservoir placé au niveau de l’abdomen qui donne le niveau de pression interne du système. La pression hydraulique exercée par le ballon, rempli en per-opératoire de sérum physiologique isotonique contrasté permet de maintenir occluse la manchette péri-urétrale.
Pour uriner, le patient doit donc appuyer plusieurs fois sur l'extrémité de la pompe pour vider la manchette. Puis en 2 à 3 minutes automatiquement la manchette se remplit. Il s'agit d'un système hydraulique simple et fiable.

traitement incont masc 4

Les résultats après prostatectomie totale  sont excellent. La continence totale (aucune protection) est de 40% et la continence dite sociale utilisation d’une protection/jour au maximum) est de  60 à 90%.

 

2°) L’instabilité vésicale.

Le traitement est habituellement pharmacologique par l’utilisation d’anticholinergiques. Ce sont des comprimés qui vont diminuer les contractions de la vessie. Il est existe plusieurs dont l’efficacité est à peu près similaire mais qui variant par la fréquence des effets secondaires ou le rythme des prises.

DCI

Nom commercial

dosage

Nombre de prises/j

Oxybutinine

Ditropan©

Driptane©

5 mg

 

1 à 3cps

 

toltérodine

Détrusitol©

1 mg

1 cp/j

Solifénacine

Vésicare©

5 et 10mg

1 cp/j

 

Les principaux effets secondaires constatés sont la sécheresse de la bouche ou la constipation.
Il sont contrindiqués chez les patients ayant un glaucome ou un obstacle prostatique. En conséquence, la recherche d’un obstacle sous-vésical à l’origine de l’instabilité doit toujours être réalisée et s’il est constaté, il devra être traité au préalable pour éviter une retention aigüe d’urine. Il s’agit le plus souvent d’une hypertrophie bénigne de la prostate.