En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant d'évaluer anonymement la fréquentation et l'utilisation du site afin de l'améliorer.
Pour en savoir plus sur notre utilisation des cookies et comment les supprimer, voir notre Charte de Confidentialité.

Traitements médicaux de l'HBP

favicon Traitements médicaux de l'HBP

Si la simple surveillance ne suffit plus, votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour soulager vos troubles urinaires. Sauf complications de l’adénome, ce traitement doit toujours être proposé avant la chirurgie. Le choix sera guidé par la taille de votre prostate, l’importance de vos symptômes, votre âge, etc...Lire la suite...

 

Deux classes de médicaments ont transformé le traitement médical de l’HBP : les alpha-bloquants et les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase.

Les alpha-bloquants

diminuent le tonus des fibres musculaires de la prostate et du col de la vessie. Ainsi, la partie de l'urètre qui passe dans la prostate se dilate, facilitant les mictions. Des chutes de tension lors du passage de la position couchée à la position debout et des vertiges sont des effets indésirables possibles. La prudence s’impose si vous prenez des antihypertenseurs) (contre la pression artérielle). Ils peuvent également être à l’origine d’une éjaculation rétrograde.

Les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase

bloquent la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone (DHT), entraînant une réduction du volume prostatique (30%). Ils sont surtout efficaces pour des prostates de plus de 40 cm3. Les effets indésirables sont l’apparition possible de troubles de l’érection et de la libido. La phytothérapie, c'est-à-dire les extraits de plantes, peut soulager certains symptômes. Elle a l’avantage d’avoir peu d’effets indésirables. Dans certains cas, votre médecin peut vous proposer une association de deux médicaments cités ci-dessus.